13 avril 2021

9 arrêts incontournables sur le Chemin du Roy
Par Annie Lafrance

9 arrêts incontournables sur le Chemin du Roy

Vignoble Lano d’Or

Crédit : Fabien Proulx-Tremblay

 

*En raison de la situation actuelle de pandémie, assurez-vous de vous renseigner auprès des entreprises avant de les visiter.*

Traversant trois régions administratives entre Montréal et Québec, le long et sinueux Chemin du Roy présente une panoplie de commerces et d’attraits, tous plus intéressants, uniques et accueillants, les uns que les autres. Par où débuter? Par ses neufs arrêts incontournables dans trois des plus belles régions du Québec.

 

Capitale-Nationale

 

Tous à la plage! 

Où marcher et pique-niquer? Direction le parc de la Plage Jacques-Cartier, l’un des seuls boisés naturels ouverts au grand public qui longe le fleuve Saint-Laurent sur 2,6 km. C’est un véritable havre de paix où le clapotis de l’eau et l’air du fleuve nous font rêvasser aux vacances… sans même quitter la ville! Pour flâner, pique-niquer ou se mettre en forme, y a-t-il meilleur contexte? Si le cœur nous en dit (et si les mollets sont bien réchauffés!), on peut d’ailleurs y découvrir le sentier des Grèves.

Tout près s’y trouve le Parc Nautique de Cap-Rouge qui est un véritable paradis pour les amateurs de sports nautiques. Que l’on préfère pratiquer la voile, le pédalo, le kayak ou le canot, la location d’embarcations est possible sur place pour notre plus grand plaisir. 

Parc Nautique cap-rouge_crédit Ville de Québec

Parc Nautique de Cap-Rouge

Crédit : Ville de Québec

 

Un Vieux Chemin des plus actuels

Connaissez-vous le Vieux Chemin? Bordé de maisons anciennes, ce pittoresque tronçon du Chemin du Roy situé à Cap-Santé n’a plus besoin de présentation. Plus actuel que jamais, il a même été qualifié de « la plus belle rue de village au Canada », par le journal The Globe and Mail. Il figure en fait parmi les tronçons les mieux préservés de la première voie de communication terrestre entre Québec et Montréal, rien de moins!

On se balade tranquillement dans ce petit village et on en profite pour y absorber toute la beauté du site. La descente au quai offre une vue magnifique sur le fleuve Saint-Laurent; l’endroit est tout indiqué pour prendre quelques clichés et immortaliser notre passage. 

 

Impressionnant moulin à vent

Construit en 1674, le moulin à vent de Grondines est le plus ancien des 18 moulins à vent du Québec. Sur place, on y découvre sa double vocation, alors qu’il fut à la fois moulin à farine et station de signaux maritimes. Voyez qu’un moulin banal n’a rien d’ordinaire!

 

Mauricie

 

Un sacré circuit 

Envie de parcourir un « sacré circuit »? Le périple débute à Sainte-Anne-de-la-Pérade, alors qu’on sillonne le Chemin du Roy jusqu’à Champlain. Sur notre route, se trouvent trois magnifiques églises, un majestueux sanctuaire, un vieux presbytère, un calvaire et même une crypte singulière qui invite à la visiter. Cette balade presque divine permet d'en apprendre davantage sur les richesses patrimoniales et culturelles ainsi que sur la petite histoire de ce coin de pays.

 

Mystérieuse Boréalis

L’industrie papetière est certainement l’une des plus importantes de la région, mais connaissez-vous bien son histoire? On la découvre dans une exposition à la fois intrigante et amusante au musée Boréalis, qui met en lumière le visage humain de ceux et celles qui y ont œuvré au fil du temps. 

Le saviez-vous? Situé en bordure de la rivière Saint-Maurice et doté d’une magnifique terrasse, ce musée abritait autrefois l’usine de filtration de la Canadian International Paper (CIP). 

Ne manquez pas de faire le rallye souterrain est situé au cœur des voûtes du centre d’histoire. Ce lieu mystérieux abrite le parcours des oubliés : à la lumière de lampes ultraviolettes, des écrits fluorescents apparaissent sur les murs! Ceux-ci dévoileront alors l’histoire de cet ancien lieu industriel.

 

Au magasin général

À Maskinongé, le magasin général Le Brun affiche ses couleurs. Ce site historique regroupe en fait trois magasins généraux établis à différentes époques, soit en 1803, 1827 et 1915. 

Entrez dans son musée! Celui-ci regroupe plus de 7000 artéfacts. La boutique cadeaux suggère des trouvailles hors de l’ordinaire et des confiseries d’autrefois qui rappellent notre tendre enfance. Le lieu abrite également l’une des salles de spectacles les plus conviviales! 

 

Lanaudière 

 

À boire

Plus que jamais, boire local prend tout son sens. Profitons-en non seulement pour encourager les vins québécois, mais aussi pour visiter les vignobles, dont les cuvées reflètent la fraîcheur et les particularités du climat et du terroir québécois. On s’arrête au vignoble Lano d’Or, situé à mi-chemin entre Lavaltrie et Lanoraie. On y prend le temps pour manger sur la magnifique terrasse sur le bord de l’eau et, bien sûr, déguster les vins produits sur place.

vignoble-lanaodor-fabien-proulx-tremblay-44

Vignoble Lano d’Or

Crédit : Fabien Proulx-Tremblay

 

À vélo

Le Chemin du Roy invite à enfourcher le vélo et à pédaler tout en découvrant ses attraits historiques et ses beautés. La célèbre Route Verte, qui traverse la province, passe d’ailleurs par cette route dans Lanaudière, sur un parcours de près de 85 km. Longeant le fleuve, la randonnée cycliste est une véritable balade dans le passé avec ses maisons historiques, ses clochers et bâtiments patrimoniaux qui sont autant de prétextes pour contempler le paysage.

velo-berthier-jimmy-vigneux-3

Crédit : Jimmy Vigneux

 

Pause lunch 

Où s’arrêter pour luncher? Les parcs et espaces verts se multiplient le long du Chemin du Roy et sont autant de lieux pour y pique-niquer. On apporte notre panier de provisions et on étend la couverture sur les surfaces gazonnées. Des suggestions? On se rend au parc Gérard-Lavallée à Lavaltrie, au parc Jean-Bourdon à Lanoraie, à l’Île Lebel à Repentigny ou encore au parc Saint-Laurent avec sa plage urbaine à Repentigny.